« Stercus Infantem » – ma collaboration musicale avec MisterMV

« Stercus Infantem » – ma collaboration musicale avec MisterMV

En février 2020, avec le collectif Résonances, on préparait notre contribution à l’événement caritatif SpeeDons. MisterMV, streamer français qu’on ne présente plus. Celui-ci a même rejoint nos rangs à cette occasion pour proposer une compo originale sur le futur album « Out of Beat ».

Binding of Isaac – une bande son alternative

Voyant dans la liste des jeux speedrunnés The Binding of Isaac Afterbirth+, je me suis rué sur ce choix en criant « PREUM’S ! » et je me suis lancé dans une composition rock/métal basée sur les musiques de Ridiculon. C’est toujours un exercice intéressant de créer de la musique inspirée d’une bande son pour quelqu’un comme moi qui n’a pas de background musical académique. Cela passe par une écoute active, on tente d’identifier les instruments utilisés évidemment, mais aussi les motifs, le ton, les gimmicks… Heureusement pour moi, Ridiculon brille par la simplicité de sa musique, l’originalité résidant surtout dans le fait que plusieurs couches sont utilisées pour un même morceau in-game en fonction du type de pièce que visite le personnage.

Une fois identifiés les différents éléments les plus marquants, j’ai saisi ma guitare la plus proche – mon Epiphone SG pour le coup – et j’ai entamé un savant riff qu’on pourrait retranscrire ainsi textuellement : Kreu kreu kreu ! Kreu kreu ! J’ai composé une partie de batterie très simple mais incisive avec l’excellent Addictive Drums – Metal, puis j’y ai ajouté des éléments plus électroniques et de petits bruitages mystérieux. Ayant exporté une version démo suffisante pour la soumettre à mes collègues de Résonances, je la poste sur notre discord espérant y obtenir de précieux conseils pour améliorer mon humble création.

Masterclass du vieux Monsieur

Petite notification discord, lis le message, incrédule :

Après un long moment intensément fanboy – parce qu’on va pas se mentir, on a beau avoir le même âge et il a beau être un type normal, il impose quand même le respect le monsieur – j’ai répondu oui (évidemment). On a échangé un peu sur comment procéder et je lui ai transmis mes fichiers. Déjà là les prérequis m’ont obligé à être plus consciencieux, j’ai refait mes prises de guitares, les ai doublées le plus possible à l’identique.

S’en est suivi un stream de MisterMV au cours duquel il a pris mes pistes et les a retravaillées, a remplacé mes VST (instruments virtuels) par d’autres plus qualitatifs, a ajouté une basse Rickenbacker (VST aussi) bien ronde et chaude. Une fois tout cela bien ficelé, il a entrepris de faire le mixage et là aussi j’ai beaucoup appris et aujourd’hui j’utilise ces précieux enseignements dans quasiment toutes mes productions musicales.

Et si on poussait un peu le concept…

Étant tous les deux joueurs de Binding of Isaac, je me suis pris à imaginer une pochette imaginaire en pixel art, reprenant les visuels du jeu en transformant les sprites d’Isaac en MisterMV et moi. J’ai donc d’abord retrouvé les sprites originaux que j’ai commencé à modifier à partir de photos. Le design étant si simpliste que c’était à la fois un exercice simple de par la limite de résolution et complexe à cause… de la limite de résolution. Je suis arrivé à un résultat fort sympathique et à partir de ce moment là, c’a été la surenchère.

Ces premiers sprites inspirés de Binding of Isaac m’ont donné l’idées de faire des commissions d’avatars pour tous les amateurs du jeu, que j’ai nommés Bind Me Like Isaac. Quelques uns sont disponible sur une page Instagram dédiée.

J’ai commencé par adapter un décor de salle, puis j’ai commencé à créer un monstre alternatif, puisqu’on était sur une bande son alternative, Mega Mom ! Pour rester dans l’esprit tordu du jeu, elle surgit d’un vagin béant et crache les Harbingers. Les 2 personnages quant à eux ont des skins modifiés correspondant à des objets qu’ils ont éventuellement ramassés avant :

A partir de là, il n’y avait plus qu’à faire un bel habillage carré, créer un logo du titre de la chanson inspiré du logo du jeu, intégrer les logos et les crédits et hop ! La pochette était née, les macarons du vinyle aussi, c’est ensuite parti chez le graveur qui a fait un super boulot ! Pour info il n’existe que 10 exemplaires de ce vinyle.

En stand-by

Le contexte sanitaire s’étant légèrement complexifié, SpeeDons a du être reporté et le collectif Résonances a du mettre l’album « Out of Beat » sur l’étagère en attendant de pouvoir le proposer au public. En parallèle j’avais commencé à préparer l’album « Time given, chosen lives » sur lequel figurent plusieurs titres réalisés avec Résonances et notamment « Stercus Infantem », ce titre inspiré de Binding of Isaac. Je ne voulais évidemment pas sortir ce titre ailleurs tant que SpeeDons n’avait pas eu lieu et j’ai donc attendu. Et cette attente en a valu la peine étant donné le succès de l’album « Out of Beat » et la contribution que Résonances a pu faire à la cause de Médecins du Monde.

Au final, ce titre aura été une opportunité à bien des niveaux, celle de collaborer avec un musicien que je respecte énormément, celle d’améliorer mes connaissances et mon savoir-faire musical et celle de participer à un beau et noble projet.

« Stercus Infantem » peut-être écouté sur vos plateformes de streaming habituelles et vous pouvez l’acheter sur ma page Bandcamp.

Vous pourriez lire...

« Time Given, chosen lives », nouvel album inspiré de jeux vidéo

« Time Given, chosen lives », nouvel album inspiré de jeux vidéo

Pale Night – Bande originale du jeu

Pale Night – Bande originale du jeu

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.